Les bienfaits de la méditation.

simVous connaissez la méditation ?

C’est une pratique mentale et/ou spirituelle qui consiste à observer un objet au sens large (intérieur-extérieur ou une pensée) de manière à en approfondir le sens ou de découvrir son identité. La méditation est au centre de la la pratique du bouddhisme, de l’hindouisme, du jaïnisme, du sikhisme, du taoïsme, du yoga, de l’islam, de la chrétienté ainsi que d’autres formes plus récentes de spiritualité, mais également médicale.

La psychologie positive et ses applications démontrent que la pratique de la méditation de « pleine conscience » améliore sensiblement la santé des personnes. Par la réduction du stress, la focalisation sur l’important dans sa vie elle diminue les états d’anxiété et de dépression.

La sophrologie est basée caycédienne est né de l’observation de la pratique de la méditation tibétaine, adaptée à la pratique occidentale et les Thérapies Cognitivo-Comportementalistes de 3e génération s’appuient très souvent sur cette pratique.

  • Mindfulness Based Stress Reduction (MBSR), par exemple, est une pratique de la méditation de pleine conscience appliquée pour la réduction du stress.
  • On retrouve les exercices de pleine conscience dans ACT (Thérapie d’Acceptation Engagement) pour permettre un retour à l’instant présent et une défusion d’avec les pensées et émotions qui participe aux actions d’évitement et de souffrance, pour aller vers une vie pleine et engagée vers ses valeurs.

Les résultats des études actuelles de la psychologie positive montrent que la pratique de la méditation et des exercices de pleine conscience ont un effet très positif dans les métiers de la santé qui sont parmi les métiers les plus stressants.

En environnement professionnel ces pratiques sont des sujets d’étude qui donnent de très bons résultats dans la lutte contre les risques psychosociaux.

Pour vous permettre de tester pour vous ces exercices, je vous propose de commencer votre pratique de manière simple par l’utilisation d’une carte SIM. SIM ici signifie SENS, INTELLIGENCE ET MONDE.

Prenez 5 minutes pour vous. Asseyez-vous de manière confortable pour rester 5 minutes sans avoir à bouger et fermez les yeux doucement.

  •  (S) Portez votre attention sur 3 sensations corporelles l’une après l’autre (par exemple le contact avec le sol, le contact de vos cuisses sur le support, et le contact de mains sur vos cuisses)
  • (I) Portez votre attention sur ce que vous dit votre esprit. 3 de vos pensées qui vous passent par la tête
  • (M)Portez votre attention sur 3 sons distincts autour de vous (sons en avant plan, sons en arrière plans, distinguer les sons d’arrière-plan)

Constatez que c’est vous qui observez tout ça… VOUS … Qui est «ce vous», d’après vous ? Vous constaterez que vous n’êtes pas « vos pensées », mais bien plus ! Vous voulez aller plus loin ?

Comment booster son estime de soi.

Captain Planning with MapsL’estime de soi est la valeur que l’on « estime » avoir pour soi. J’ai de la valeur est la clé de base de cette définition. « Combien est-ce que je vaux ? » est la question fondamentale que l’on se pose de manière, souvent informulée, quand on s’estime.

Cette estime de soi dépend de paramètres du passé, comme le sentiment d’être aimé et le sentiment d’être compétent. Et la manière dont on a vécu cela dans notre passé avec nos parents, nos enseignants et nos collègues.

En fait, si on creuse de manière plus fine cette estime de soi, on peut s’apercevoir que plusieurs composants sont présents dans cette estime de soi. L’amour de soi, l’image de soi et la confiance en soi.

Balayons rapidement chaque composant :

  • L’amour de soi : C’est quelque chose d’inconditionnel. Je m’aime pourquoi ? Je m’aime parce … C’est tout ! Pour vous le prouver pensez à vos enfants (si vous en avez) pourquoi les aimez-vous ? Parce que ! Vous comprenez ? Mais alors ? Nous devrions tous nous aimer non ? Mais ce n’est pas toujours le cas… parce que mes parents, parce que mes profs.. Parce je suis nul… parce que … toujours plus de bonnes mauvaises raisons.
  • L’image de soi : Celle-ci dépend de la minière dont j’imagine que les autres me voient. Plus mon image sociale se rapproche de mon image idéale et plus mon image de moi est bonne ! Facile non ? Il suffit de baisser l’image idéale et d’augmenter l’image sociale… Si facile ? Il suffit de ne plus regarder la télévision, les journaux, les murs de nos villes enfin… J’ai une suggestion…. Crevez-vous les yeux ! 😉 Ou alors de travailler sur sa perception de la perfection et de la beauté. De revoir nos paradigmes et de travailler sur l’acceptation de soi. Car l’image de soi, va avec cette acceptation de soi, car finalement nous allons vivre avec nous toute notre vie ! Est-ce si simple ? Non, car comment accepter quelqu’un, en qui je n’ai pas confiance ?
  • La confiance en soi : 3e composant de l’estime de soi, elle commence par se faire confiance ! Mais comment faire confiance à quelqu’un qui peut me trahir ? Vous vous êtes vous trahi un jour ? Par exemple en prenant un engagement vis-à-vis de vous-même que vous n’avez pas tenu. Combien de personnes disent le matin « aujourd’hui je m’occupe de moi » et le soir venu… Ces personnes ont couru après le temps et finalement n’ont rien fait de concret pour elles. Cela vous est arrivé un jour ? Chaque jour ? C’est ce que l’on appelle un défaut d’intégrité. Or la confiance ne se donne qu’à des gens intègres et honnêtes. Et vous ? L’êtes-vous pour vous-même ?

Bon et si on commençait par le début du voyage vers une haute estime de soi ?

  • Apprendre à s’accepter et s’aimer
  • Être intègre et aligner pensée-parole-action.

Ce travail commence par une réelle prise de conscience de ses valeurs ! Qu’est-ce qui est vraiment important pour moi ? Vous voulez faire un point ? Vous voulez vous engager sur la voie de l’estime de soi et de la confiance en soi ?

C’est un travail progressif qui s’étale sur 3 mois. Finalement, c’est court face à une vie de doute non ? Vous voulez avancer ? Contactez-nous

Bien-être au travail pour plus d’efficacité

Comme vous le savez Harcomes-Synergie est membre de la FFCPRO et partenaire actif du réseau « No Limit Coaching » qui est un réseau business coachs RSE. Nous sommes spécialisés dans le bien-être au travail qui est un des composants de la qualité de vie au travail.

L’entreprise doit prioritairement se concentrer sur son résultat économique, car une entreprise qui n’est pas rentable disparaît. L’entreprise d’aujourd’hui a appris à considérer les effets directs ou indirects de son fonctionnement, de ses process, de ses décisions.

Alors, pourquoi s’intéresser à la qualité de vie au travail ?

Tout d’abord parce que la qualité de vie au travail, axe de développement de la RSE (responsabilité sociétale de l’entreprise) est un véritable levier de performance pour l’entreprise, un moyen d’améliorer son efficacité économique, financière et sociale, sa compétitivité, ses profits à long terme. Continuer la lecture de Bien-être au travail pour plus d’efficacité