Je procrastine, tu procrastines, il ou elle remet les actions à demain…

« Cheshire Cat Tenniel ». Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons - http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Cheshire_Cat_Tenniel.png#/media/File:Cheshire_Cat_Tenniel.png
« Cheshire Cat Tenniel ». Sous licence Domaine public via Wikimedia Commons

Je vais commencer cet article par un passage de Alice au pays des merveilles où Alice échange avec le Chat du Cheshire :

– Voudriez-vous me dire, s’il vous plaît, par où je dois m’en aller d’ici ?
– Cela dépend beaucoup de l’endroit où tu veux aller.
– Peu importe l’endroit…
– En ce cas, peu importe la route que tu prendras.
– … pourvu que j’arrive quelque part », ajouta Alice en guise d’explication.
– Oh, tu ne manqueras pas d’arriver quelque part, si tu marches assez longtemps.

Cet extrait est édifiant à plus d’un titre, car si vous ne savez vers où aller à quoi sert de savoir quelle route prendre ?

La procrastination est l’action ou plutôt la non-action, qui devient action de reporter une action importante qui est à faire immédiatement, mais que l’on ne fera qu’au dernier moment voire jamais. Cela se résume à « Pourquoi ferais-je aujourd’hui quelque chose que quelqu’un d’autre pourrait faire à ma place demain ?« 

Cela vous est déjà arrivé de reporter quelque chose à demain, où à tout à l’heure ? Cela se passe comment pour vous ? Que faites-vous, au lieu de faire ce que vous avez à faire ? Savez-vous pourquoi vous ne faites pas ce que vous avez à faire ?

Pas facile hein ?

  • Il n’est pas facile de suivre une route lorsque la neige la recouvre.
  • Il n’est pas facile de garder la direction d’un endroit quand on le perd de vue, dans une forêt par exemple.

Dans ces deux métaphores, la neige est l’ensemble des actions du quotidien, les évènements extérieurs qui perturbent notre vie en ajoutant des paramètres chaque jour. Et la forêt représente l’ensemble de nos croyances que nous construisons chaque jour pour nous défendre, et grâce auxquelles nous tentons de résoudre nos problèmes. Malheureusement, ceci ne marche pas toujours, et certaines de nos croyances nous limites.

Vous avez quoi comme objectif ? Votre objectif est-il connecté à vos valeurs ? Comment fonctionne votre boussole personnelle ? Faites-vous les choses pour éviter les émotions désagréables ou parce que vous savez réellement ce que vous voulez ? Savez-vous réellement accepter votre situation actuelle pour pouvoir aller vers la situation désirée ? Ou bien, êtes-vous dans la fuite de cette situation, comme Alice ?

Le coaching va vous permettre de mettre à jour votre boussole et votre carte du monde personnelle. Savoir d’où vous partez. Savoir où vous allez. Comprendre et accepter ses émotions pour en faire des alliées plutôt que de les fuir. Et finalement faire disparaitre la procrastination.

Ça vous intéresse d’en savoir plus ? Alors ne procrastinez pas 😉

Contactez-nous

Allez je ne peux m’empêcher de partager avec vous cette chanson de la famille Sardou sur la procrastination.